grandearchedefense

occupons-la!



point de repère: johann otto von spreckelsen et erik reitzel, grande arche de la defense, 1989
point de vue: quartier de la défense, puteaux, france
point de chute: l’arche de la défense est une œuvre architecturale monumentale souhaitée par les présidents georges pompidou et valery giscard d’estaing mais qui sera inaugurée par françois mitterand.

en 1982, l’EPAD lance un concours international d’architecture – anonyme – qui réunit plus de 400 projets, seuls 4 sont short-listés pour être présentés au président.
c’est celui de johann otto von spreckelsen, architecte, et d'erik reitzel, ingénieur, qui l’emporte. tada, champagne etc.

sauf que,
en 1982, johann otto von spreckelsen, l’architecte censé mener à bien la construction de cette arche gigantesque, n’a mené à bien en tant qu'architecte que de 5 petits projets : 1 maison (sa maison) + 4 églises (dans son pays, le danemark).
pression, pression, pression.

succès.
bien qu'il ne verra jamais son projet achevé.
il meurt deux ans avant l’inauguration.

sinon, l’arche de la défense, n’est pas une arche, mais un cube, qui n’est pas un cube, mais un cube évidé.
mais bon, "le grand cube évidé de la défense", ça sonne un chouille moins bien...
et puis, l'arche, c'est tout un symbole architectural, pensons à l'arc de triomphe de l'étoile ou l'arc de triomphe du carroussel par exemple qui se trouvent eux-aussi sur "l'axe historique" de Paris qui traverse la capitale d'ouest en est.
la boucle est bouclée sur d'un bout à l'autre de la ligne.


sans trop m’avancer, je dirais qu’il y a 99% des lecteurs de cet article qui font partie des 99%,
voici leur site : occupons la défense
clik.